Saury, Saveurs & Vous
L’actualité de la tonnellerie Saury et de Saveurs, le spécialiste du chêne pour l’oenologie
Saury, Saveurs & Vous
L’actualité de la tonnellerie Saury et de Saveurs, le spécialiste du chêne pour l’oenologie

Le vignoble du Val de Loire

Le vignoble du Val de Loire est un acteur économique stratégique pour la région Centre-Val de Loire et la France. C’est le vignoble qui présente la plus grande diversité de vins au monde (Blanc, rosé, rouge en vins tranquilles ou effervescents). Et, donnée suffisamment rare pour être soulignée, un vignoble sur cinq est géré par une femme !

SON HISTOIRE À TRAVERS LES SIECLES

Dès le 1er siècle après JC, Pline l’Ancien, évoque l’existence de vignes sur les bords de Loire. Au 4e siècle, la présence de vignobles est attestée à Saint-Pourçain, puis dans tout le Val de Loire jusqu’à Nantes. Avant la fin du 5e siècle, toute la Loire porte des vignes.

Au moyen-âge les abbayes et monastères s’installent sur les voies de circulation. La viticulture se développe pour les besoins liturgiques et pour assurer le devoir d’hospitalité et de soins. Sous l’impulsion des moines, une nouvelle géographie viticole se dessine dans tout le Val de Loire. Ce fleuve constitue alors la clé de voûte de l’économie et l’artère principale du royaume et favorise le commerce du vin. Au 14ème siècle, on dénombre 200 points de péage sur le fleuve et la communauté des marchands (connue à partir de 1402) exerce le monopole du commerce et de la navigation sur la Loire jusqu’en 1772. Son rôle est majeur dans l’activité du vignoble.

Au 16ème siècle, François 1er autorise les États de Bretagne à maintenir un droit de commerce avec l’étranger. Cette taxe favorise la qualité des vins produits en amont. Au 17ème siècle, l’impulsion hollandaise dans le commerce des vins et eaux-de-vie de Nantes est déterminante. Les vins blancs, et les vins doux sont recherchés. Au 18ème siècle, le commerce du vin se déplace vers le sud. Bordeaux devient le port principal d’expédition vers l’étranger. En 1736, on dénombre encore 6 000 bateliers sur la Loire.

Au 19ème siècle, l’apparition des Chemins de Fer crée un marché national du vin et oblige le Val de Loire à se battre contre la concurrence des vins du Midi.

Au 20ème siècle, la naissance des AOC françaises (Appellations d’Origine Contrôlées) marquent une impulsion vers la qualité. Quincy, Sancerre, Muscadet Sèvre et Maine, Muscadet Coteaux de la Loire, Cabernet d’Anjou, Rosé d’Anjou, Saumur et Vouvray font partie des premiers vignobles reconnus AOC dès 1936.

Après la seconde guerre mondiale, le secteur viticole est en crise. Suite à l’exode rural, les jeunes quittent la vigne pour travailler dans les usines, les vignerons du Val de Loire décident de s’organiser commercialement en embouteillant leur vin, en se regroupant sous forme de caves coopératives, et en vendant eux-mêmes leur vin à Paris.

Dans les années 70, les avancées techniques (meilleure conduite de la vigne, sélection de porte-greffes) et la mécanisation des travaux de la vigne vont entraîner une amélioration constante des vins.

Les années 80 sont témoins de progrès techniques stupéfiants en matière de vinification : pressurage pneumatique, thermorégulation, et analyse et contrôle des fermentations. Une période marquée par l’amélioration qualitative des vins et une plus grande régularité des millésimes.

Depuis la fin des années 90, l’ensemble de la filière du secteur viticole du Val de Loire travaille à appliquer de meilleures pratiques plus respectueuses de l’environnement, et raisonner l’intervention humaine dans la vigne.

En 2021, 65 % de la surface du vignoble du Val de Loire est conduit soit en agriculture raisonnée soit en agriculture biologique. Ce chiffre est en progression constante.

Aujourd’hui, les vins du Val de Loire revendiquent leur lien au terroir et leurs qualités inimitables de fruit, de fraîcheur et de finesse.

 

LE 3ÈME PLUS GRAND VIGNOBLE FRANÇAIS POUR LES VINS D’APPELLATION

Le vignoble du Val de Loire comprend 65 AOC sur 42 000 HA et 9 IGP sur 62 100 HA au total, c’est à dire 10,8% du vignoble français pour les AOC et c’est 1% du vignoble mondial.

En 2020, 44 % des surfaces sont couvertes par un engagement environnemental, l’équivalent de 25 000 HA avec 1 400 exploitants en Certification HVE, terra Vitis, labélisation bio ou Déméter…

1er vignoble œnotouristique de France pour la qualité de son accueil ex-aequo avec l’Alsace, le vignoble du Val de Loire regroupe 1 000 domaines ouverts au public et 1/3 des visiteurs sont des étrangers. 360 caves ont le label « Caves Touristiques ».

 

QUELQUES CHIFFRES 

Le vignoble en 2021, c’est 7000 déclarants dont 3600 sont en AOC, les autres étant en IGP ou vins de France, sans compter 410 négociants et 21 caves coopératives.

1,3 Mrd€ de chiffre d’affaires annuel sont dégagés dont 22 % à l’export.

Le Val de Loire est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 20 ans pour son paysage culturel exceptionnel notamment façonné par son vignoble

Le vignoble représente 4,5 fois la superficie de Paris et s’étale sur 3 régions, 14 départements et 800 kms de routes des vins.

9 bouteilles sont produites toute les secondes…

315 Millions de cols AOP/IGP commercialisés, 2,5 M Hl produits en 2020. Plus de 55 millions de bouteilles sont vendues chaque année dans 160 pays différents et plus de 200 millions de bouteilles au niveau national.

 

LES CÉPAGES

En Val de Loire, on dénombre 24 cépages vinifiés en Blancs, rosés, rouges et effervescents, majoritairement utilisés en monocépage et dont 7 majeurs :

En Blanc : Chenin, Chardonnay, Melon de bourgogne et Sauvignon.

Sans oublier, pour les amateurs, la folle blanche, le cabernet-sauvignon, le pineau d’Aunis, le pinot noir, le côt (Malbec) et le merlot.

En Rouge : Cabernet Franc, Gamay, Groleau.

EXPORTATIONS

Face aux grandes mutations en cours, développer la création de valeurs ajoutées pour les vins du Val de Loire sur l’ensemble des marchés en France et à l’Export est une priorité. 18% de la production des vins de Loire sont envoyés vers les USA ce qui donne un élan à l’exportation pour cette région.

Top 3 des pays dans l’UE

  • Allemagne (20%)
  • Belgique (11%)
  • Pays-Bas (5%)

Autres pays où sont commercialisés les vins de Loire : l’Australie, le Canada et le Japon qui sont des marchés matures en ce qui concerne l’économie viticole.

 LA BARRIQUE SUR LA LOIRE…

 La durée moyenne de l’élevage en barrique peut aller de 1 mois à plus de 36 mois pour les rouges.

Le marché est essentiellement basé sur des barriques qui vont complexifier les vins sans les marquer outrancièrement.

La Tonnellerie Saury propose dans sa gamme la barrique Sélection Loire (chêne de la région Centre avec 36 mois d’affinage) associée à la chauffe lumière, chauffe longue à basse température, qui permettent d’avoir pour des résultats d’élevages très intéressants, correspondant aux attentes.

Les ventes sur la Loire sont pour l’essentiel des barriques 400 et 500 litres.

Claude Vidal (agence Capaval), agent de la Tonnellerie Saury en Val de Loire depuis de nombreuses années, est à votre disposition pour tout renseignement au 02 47 50 41 48 ou par mail : contact@capaval.com.

Rédaction : Juliette Herbreteau / Claude Vidal – Agence Capaval

Sources documentaires : Interloire, Interprofession des Vins du Val de Loire

2022-11-22T14:11:26+01:00
Aller en haut